Redéfinir votre motivation

Pourquoi apprenez vous cette langue ?

On a tous une bonne raison d’apprendre une nouvelle langue. Redécouvrir ses racines, la passion du voyage, raisons scolaires, simple intérêt, etc. Encore une fois, je vais commencer ce billet par une phrase franche et générale; ces raisons sont inutiles si vous voulez pouvoir parler la langue rapidement. Elles sont vagues, sans limite dans le temps (ou très lointaine) et le fait de n’avoir qu’une unique motivation essentielle fixe un but trop lourd et difficile à atteindre . Dans le prochain post, je vais vous suggérer de redéfinir vos objectifs en de petits blocs facilement réalisables.

Mais d’abord, il est important de redéfinir votre motivation générale, pour apprendre une langue, c’est a dire, viser précisément quelques chose en plus de l’apprentissage globale de la langue. Le fait de survivre et de vouloir vivre une vie sociale normale (sans s’appuyer sur les expatrié) dans un pays étranger sont de bon facteurs de motivations en soit, mais sont encore ignorés par beaucoup. J’aime combiner mon apprentissage de la langue avec d’autres passe-temps pour me donner des motivations supplémentaires de parler quotidiennement.

Cependant, une chose qui a vraiment très bien marché pour moi c’est d’avoir des projets à court termes qui impliquent la langue. Pour vous donner un exemple, laissez moi vous parler de ma motivation pour apprendre le tchèque et pourquoi je dois m’étendre la dessus.

Mes motivations pour apprendre le Tchèque.

La raison initiale était en fait très mauvaise. Je me suis réveillé un jour (en fait, il y a environ 4 semaines) et j’ai décidé de passer l’été à Prague. Ils parlent Tchèque à Prague et j’aime apprendre les langues, donc ca serait pas mal d’apprendre celle ci aussi! Je n’ai pas besoin de l’apprendre pour mon travail, pour des raisons scolaires, par amour pour quelqu’un, etc… et si je ne l’ai pas appris après mes trois mois prévus ici, est ce que quelqu’un s’en souciera vraiment (moi inclus)?

C’est tout à fait l’état d’esprit qu’il ne faut pas avoir quand vous commencez une langue.

Le même matin et dans le même élan de décisions soudaines, j’ai décidé de créer ce site ! J’ai beaucoup d’astuces sur les langues à partager de toute façon, mais en ayant cette histoire à raconter en parallèle, voir si je vais effectivement réussir a parler « couramment en 3 mois », en appliquant ces astuces, en apprenant moi même en route, et en essayant d’être lu par un maximum de gens, j’ai maintenant une pression supplémentaire pour accomplir mon objectif. Mon site a déjà 130 abonnés (et ça augmente) en quelques semaines, donc ca fait déjà au moins 130 personnes à qui j’ai promis d’atteindre cet objectif. Aussi, je n’ai pas été timide et j’ai parlé de cette « expérience » à tous les tchèque (et non tchèques ) que j’ai rencontré dans Prague. Imaginez la honte si à la fin des trois mois je peux à peine enchainer quelques phrases ! Beaucoup me montreront du doigt en rigolant  » quel prétentieux, je t’avais dit que qu’il n’y arriverait pas !  » . Bien que je ne sois pas vraiment motivé par le fait d’impressionner les gens, d’un autre coté je me considère comme un homme qui n’a qu’une seule parole, et fait le maximum pour tenir les promesses que je fait, celle-ci incluse. Du coup, la pression que je me suis moi même créée va être un facteur de motivation énorme pour moi !

En plus de ça, d’ici 3 mois, je prévois de faire une courte vidéo entièrement en Tchèque (ainsi qu’en anglais, espagnol, etc) a propos de comment apprendre le tchèque, et je retoucherai peut être certaines de mes anciennes vidéos ainsi que mes futures en Tchèques également.

J’ai l’intention de me faire beaucoup d’amis tchèques cet été et de leur écrire sur le net par messagerie instantanée, leur envoyer des messages, et garder contact avec eux quand je reprendrais la route. Je leur écrirai seulement en tchèque. Quand j’ai appris l’espagnol et le français, un très bon facteur de motivation était de s’inscrire (et aller!) à l’examen CEFR (pas de cours requis, juste une petite somme à payer pour payer l’examen et se donner à fond le jour de l’exam; si vous y arrivez c’est une excellente chose pour votre CV comme preuve de vos compétences en langue et c’est obligatoire pour pouvoir étudier dans certaines universités des pays qui parlent cette langue), c’est à dire le DALF ou DELF pour le français, et DELE pour l’espagnol. Je n’ai pour l’instant pas encore décidé si je ferais ca pour le Tchèque ou non. (note : Pour l’anglais, il y’ a tout un tas de tests comme ca disponibles, le TOEIC, Le Toefle, etc…)

Vers Août je prévois de voyager un peu en république tchèque, et d être en dehors de ma petite bulle Praguienne touristique sécurisée ou je suis avec beaucoup de gens qui parlent anglais, je vais vraiment devoir communiquer beaucoup plus en Tchèque. J’irais à Liberec (au nord du pays) vers fin juillet, mais ça c’est pour parler Espéranto pendant une semaine. Mais quand même, voyager la bas et parler aux gens qui ne participent pas à l’évènement va m’obliger à devoir communiquer en Tchèque. A ce stade, je veux être capable de pouvoir parler tranquillement au moins à un niveau basique et non pas simplement commander à manger ou demander mon chemin, etc.

Apprendre le tchèque peut aussi être très bénéfique pour apprendre d’autres langues plus tard ! En plus de pouvoir parler avec les tchèques (et les slovaques grâce à l’intelligibilité mutuelle, Tchécoslovaquie, tout ça…), ca sera mon tremplin vers l’apprentissage d’autres langues slovaques (russe, polonais, croate,etc), toutes ces langues la ont au moins quelques similarités dans le vocabulaire et la grammaire (plus dans certaines langues que dans d’autres). Ça veut donc dire que quand viendra le moment d’apprendre ces autres langues, la charge de travail sera beaucoup moins importante si je parle déjà bien Tchèque. Après avoir appris l’espagnol, tous les autres langues basée sur le latin étaient beaucoup plus faciles qui si j’avais commencé en partant de rien. Cette vision de polyglotte n’est évidement pas très importante pour la plupart des gens, mais vous vous en êtes surement rendu compte, j aime apprendre les langues ! Donc pour mes projets a long terme, apprendre le tchèque est plutôt important.

Je vais également chercher d autres raisons (faire un discours devant une centaine de tchèque? Une apparition à la TV tchèque?On verra!) pour être sur d être vraiment motivé. Si vous apprenez une langue juste pour votre travail, les cours ou « juste » parc que vous habitez le pays, vous devriez trouver (et inventer) le plus possible de raisons possibles pour être sur d’être vraiment motivé! Et si ca suffit pas… vous pouvez toujours créer des objectifs à court termes faciles à atteindre… plus d’infos la dessus très bientôt!

Des suggestions pour se motiver à parler une langue? Partagez dans les commentaires !

Cet article est une traduction de « redifining your motivation » du blog de Benny Lewis, l’original est disponible ici

Ceci m'aide pour écrire mes prochains articles! Merci bien :)
Envoi

Pour aller plus loin (et plus vite) :

Domptez les langues – Le guide

Cliquez pour voir la liste des articles publiés depuis le début de ce blog

12avr

3 Commentaires sur “Redéfinir votre motivation”

  1. Sam dit :

    Très bon article sur la motivation. Comme le dit Benny, il ne suffit pas de vouloir parler une langue pour avoir suffisament de motivation, il faut devoir parler une langue, et ton objectif rendu publique ici est une très bonne raison.
    Par contre, tu vas étudier le Tchèque à plein temps ou tu as un boulot en paralèlle ?

    • Julien dit :

      Salut Sam,
      Cet article est également un traduction du blog de Benny Lewis, tout au début de son blog pour être précis, sa première « mission ».
      De mon coté, je suis au Brésil ou j’apprend le Portuguais tranquillement, j’ai trouvé un petit boulot dans une auberge de jeunesse mais ca n’est pas l’idéal pour pratiquer, il n’y a que des gringos qui viennent ici alors je parle quasiment uniquement anglais :)
      Malgré ça, avec l’aide de couchsurfing (dont je parlerai sur le blog) entres autres, et un peu de bonne volonté, je sens des progrès !

  2. Sam dit :

    OK, effectivement, c’est clairement marqué que c’est une traduction. C’est le « je » qui m’a trompé 😉
    Je suis sûr que tu peux aussi avoir des choses à raconter sur ton expérience au Brésil 😉
    Mais très bonne initiative ces traductions, bonne continuation !

Laissez une réponse

CommentLuv badge