l’utilisation des mini-objectifs pour parler couramment

Je continue sur ma lancée du post d’hier à propos de la façon de redéfinir vos motivations pour vous donner de nouveaux objectifs à viser sur le long terme. Allons plus loin et intéressons nous au court terme. Quand on pense à des objectifs, on peut penser à quelque chose à travailler longuement pendant une vaste période, quelque chose que l’on atteint au final et qui nous fait alors ressentir ce sentiment de satisfaction énorme. Je suis bien trop impatient pour attendre ce genre de validation. Je veux ressentir ce sentiment de satisfaction MAINTENANT ! :)

Imposez vous une limite de temps!

J’ai rencontré tellement de gens qui ont étudiés une langue pendant des années et n’ont jamais vraiment faits de progrès, ou bien en sont tout juste à maintenir leur niveau tout juste acceptable sans jamais s’améliorer. Si votre objectif est de parler telle langue couramment « un jour » alors il est bien possible que vous n’arriverez jamais à atteindre cet objectif. Tout simplement car « un jour » n’existe pas, et restera toujours un horizon lointain.

Normalement, je ne suis pas fan de l’approche trop scolaire pour apprendre une langue, mais un avantage avec ça c’est l’utilisation d’examens (Ce que j’aime à propos du CEFR mentionné dans le post d’hier c’est que vous n’avez pas à suivre un cours spécifique pour passer l’examen si vous n’en avez pas envie).Certains haïssent les examens et aimeraient qu’ils n’existent pas, mais le concept est génial pour vous motiver à travailler; vous avez un certain nombre de jours, et vous devez avoir appris un certain nombre de choses avant la fin de ces jours.

Cependant, les examens qui ne se déroulent qu’à la fin de l’année scolaire doivent faire face au problème bien connu des gens qui ne travaillent pas pendant presque toute l’année (à la fac par exemple) ou y vont doucement, puis triment pendant des jours juste avant l’exam’… et pourtant ils y arrivent! C’est un exemple classique, on étend le temps de travail, puis on comble le temps accordé pour faire ce travail. Pensez à ce que ces gens pourraient accomplir s’ils avaient leur « période d’efficacité » plusieurs fois par ans, ou même plusieurs fois par semaine! Vous n’avez pas besoin d’être un génie, il suffit d’avoir une bonne motivation.

Je me suis donné « au hasard » trois mois pour parler couramment le Tchèque. Le temps (et ce blog) nous diront si j’y arriverai ou non, mais il est clair qu’en trois mois je vais accomplir beaucoup plus que la plupart des gens, en termes de progrès, simplement du fait de m’être imposé cette limite de temps et de la garder en mémoire, ce qui me force à apprendre bien plus en moins de temps. Si le travail s’étend pour remplir le temps alloué, l’inverse est aussi vrai! Quelqu’un à commenté à propos de mon « expérience » en disant qu’au moins « je vise la lune et j’arriverai dans les étoiles », donc quoi qu’il en soit, j’aurais accompli beaucoup après mon temps passé ici, si je suis sérieux sur mon objectif global. Cependant, je pense que j’ai encore de bonnes chances d’atteindre cet objectif de parler couramment, vous verrez ce que je veux dire dans mon prochain post. Mais même trois mois peuvent être trop! On doit regarder à plus court terme…

Les objectifs courts et précis s’ajoutent au fil du temps

Le problème avec le système standard d’examen, c’est qu’il vous force à suivre le calendrier et la structure de quelqu’un d’autre, et aussi le fait que vous ayez un seul examen à la fin de l’année, plutôt que plusieurs tout au long de l’année. Cependant, quand j’apprends une langue, j’aime me fixer un grand nombre de petits objectifs avec des dates limites très courtes. Aucun de ces objectifs en soit n’est très impressionnant ou difficile à atteindre, mais à la fin ils s’ajoutent et me permettre d’atteindre l’objectif général de parler couramment.

Au lieu de dire que vous voulez parler couramment « un jour » ( ou même dans mon cas ou je choisi 3 mois) et espérer que ca va venir naturellement (ou par magie), vous devriez vous imposer des objectifs spécifiques sur de courtes périodes. Ci-dessous vous verrez quelques façons de procéder, c’est à dire changer votre objectif long-terme « impossible » en plusieurs petits objectifs journaliers ou hebdomadaires, que vous pourrez atteindre complètement et ressentir ce sentiment de réussite immédiatement. Tous ceux ci ont marchés pour moi à un moment ou à un autre de mon apprentissage des langues en essayant d’améliorer mes points faibles :

Mauvais objectif: un jour, j’aurai une bonne maitrise du vocabulaire

Bon objectif : Apprendre les mots pour les objets de la cuisine(par exemple) avant 17h et se faire tester par quelqu’un pour être sur de s’en souvenir. Puis, sélectionnez un nouveau thème pour le jour suivant, mais revenez au premier la semaine suivante pour être sur que vous n’avez pas oublié ce que vous avez appris.

Mauvais objectif : Un jour, je parlerai telle langue.

Bon objectif : Être capable de répéter des phrases apprises d’ici la fin de la première journée, puis être capable de former vos propres phrases basiques (même si grammaticalement incorrectes) à la fin de la semaine.

Mauvais objectif: Parler avec très peu ou aucun accent.

Bon objectif: Travailler sur la façon de rouler les « r » comme ils le font dans la langue ciblée pendant les trois prochains jours, récolter autant de trucs et astuces que possibles à propos de ce son particulier, ce positionnement de bouche/langue. S’entrainer et répéter ce son aussi souvent que possible. Puis demander aux autres ce qui fait que vous avez un accent français et travailler sur chaque son un par un. (A propos de l’accent français pour ceux qui apprennent l’anglais, j’y reviendrais très prochainement)

Vous voyez ou je veux en venir? Ces objectifs ont des limites de temps très courtes (Quelques heures, ou jours) et sont clairement atteignables par de simples mortels qui ne sont pas « naturellement doué pour les langues ». Le sentiment de réussite est important quand vous vous attaquez à une tache aussi grande, mais ca peut devenir décourageant rapidement si vous vous concentrez sur ce que vous ne « savez pas ». En fait, ça n’a rien de difficile ! 😀

Les compétences linguistiques impressionnantes ne sont pas vraiment si impressionnantes quand vous les découpez.

La principale raison qui fait que les gens pensent que c’est trop cool que vous parliez une langue étrangère couramment, c’est qu’ils regardent tous les aspects d’un coup. Vous devez surement être un génie pour pouvoir apprendre des milliers de nouveaux mots, un nouveau système de prononciation, comprendre les gens quand ils parlent, et touuuuuuuuuuuuute cette grammaire. Il est important de voir que ce sont les arbres qui font la forêt, et prendre les choses par petits blocs; qui s’ajoutent tous, de façon surprenante, très rapidement. A part les bénéfices et la pratique que vous en tirerez pour atteindre votre objectif « final », il y aura également un grand sentiment de réussite que vous ressentirez tous les jours en atteignant votre mini-objectif. Il n’y a pas de réussite dans le fait de parler « couramment » car c’est, pour la plupart des gens, trop vague, et trop distant pour être atteint ou ressentir le sentiment de réussite quand vous y arrivez plus ou moins (à moins bien sur d’avoir plusieurs objectifs à plus long terme, comme mentionné dans le post précédent)

Ces mini objectifs peuvent également avoir un « test » a la fin de la limite de temps (un ami qui vérifie votre mémoire par exemple) mais quand vous parlez une langue chaque jour, vous n’avez même pas besoin de ca; quand le moment viendra de dire ce mot / appliquer cette règle de grammaire /prononcer cette lettre que vous avez appris et dont vous ne vous souvenez plus, l’embarras est un facteur de motivation puissant pour votre prochaine période d’apprentissage, et vous aurez beaucoup moins de chance de faire la même erreur la seconde fois!

Les mots qui sont gravés dans ma mémoire ne sont pas vraiment ceux que j’ai appris de la meilleure façon, mais plutôt ceux que j’ai appris et que « j’aurais du » connaitre à ce moment, mais que je ne connaissais pas. Le moment ou le mot dont j’ai besoin m’est révélé marque le début du moment ou je ne l’oublierai plus jamais! Vous devez (et allez) passer par le stade de l’embarras à plusieurs reprises, avant que votre motivation à ne pas faire l’erreur ne s’imprime dans votre processus d’apprentissage, et ainsi votre embarras va diminuer de plus en plus au fil du temps. Voila une façon de « naturellement » devenir bon à mémoriser et apprendre des choses, si vous ne l’étiez pas avant.(Il y a d’autres façons, dont je parlerais plus tard)

Mon objectif est de parler couramment, je dois dire que pour beaucoup c’est un concept très vague, et que ca n’est pas très utile si l’on prend en compte ce que j’ai dit dans mes deux derniers posts. Donc, dans le prochain billet, j’examinerai ce concept plus en détails. Quand on a une idée précise de ce que l’on vise, on y arrive bien plus facilement.

Vous en pensez quoi ? Est ce que la tache monstrueuse de parler une langue couramment devient atteignable quand vous la découpez ? Quels mini objectifs vous ont aidé à apprendre la langue que vous ciblez ? Partagez le dans les commentaires, et si vous avez aimé ce post, n’oubliez pas de le faire savoir sur Facebook/Twitter ! Merci !

Cet article est une traduction de « mini-goals are the path to achieve fluency« , du blog de Benny Lewis, pour en savoir plus, je vous invite à visiter la page à propos

Cliquez pour voir la liste des articles publiés depuis le début de ce blog

14avr

2 Commentaires sur “l’utilisation des mini-objectifs pour parler couramment”

  1. Piotr dit :

    Étant niveau C1 en polonais, je te souhaite bon courage pour le tchèque ^^
    Lorsque l’on enseigne en école de langue prive, le découpage en mini objectifs, on connait très bien, c’est sur ça que se base leur méthode…

    Bon courage pour le r roulé 😉

    • Julien dit :

      Salut Piotr,
      Comme indiqué sur la fin, c’est un article traduit du blog de Benny, donc c’est lui qui apprend le Tchèque :) Moi j’en suis au Portugais.
      Merci quand même pour les encouragements 😉

Laissez une réponse

CommentLuv badge