Les guides de conversation : Le meilleur livre pour débuter à apprendre une langue

J’écris le post d’aujourd’hui un peu rapidement, car je dois préparer mes affaires pour mon vol Ryan air tôt le matin direction Prague !
Ceux qui me connaissent savent déjà que je peux emporter beaucoup de choses avec moi sur les vols charters, mais je dois encore décider ce que je prend et ce que je ne prend pas avec moi pour mes 6 prochains mois sur la route ! (République Tchèque, et ensuite surement en Amérique du Sud encore une fois)

Je n’ai pas eu le temps de me poser pour étudier un peu de Tchèque cette semaine à cause de mon travail, mais ca veut simplement dire que ma période d’apprentissage de 3 mois se fera quasi entièrement à Prague. A part le coup d’œil au livre de grammaire mentionné dans mon post précédent, je n’ai rien fait ! Pour la plupart des gens, c’est surement un départ raté pour quelqu’un qui prévoit de pouvoir parler couramment mais il me reste encore plein de temps ! En fait, l’étude de la langue sera à temps partiel pour moi pendant les 3 prochains mois puisque je continuai à travailler à temps plein, alors je commence avec le même rythme que j’aurais pour les prochains mois. Je parie que certains d’entre vous pensaient que j’allais pouvoir parler la langue en étudiant tous les jours toute la journée tout le temps de ma visite ? Pas vraiment !

Vous pouvez accomplir beaucoup de chose, même en étudiant seulement à temps partiel, comme je vais vous le montrer. Cependant, demain, j’ai 2 heures de bus jusqu’à Dublin, 2 heures à attendre à l’aéroport, et un vol de deux heures et demi. C’est BEAUCOUP de temps et ca sera la chose la plus important dans mon apprentissage du Tchèque car je vais apprendre le plus possible de phrases cruciales de base grâce à mon guide de conversation.

Ces livres sont peut être ciblés vers les touristes pressés de visiter une ville et qui doivent «  supporter » le fait d’être obligé de parler la langue en dehors des zone touristiques… mais je ne jure que par eux pour commencer l’apprentissage d’une langue quand votre objectif est de parler couramment.

La grammaire doit être prise à très petite dose quand vous commencez, et ces bouquins évitent presque complètement la grammaire! Vous pouvez apprendre les phrases essentielles par blocs (pas forcement en comprenant les mots un par un) et vous vous ferez comprendre.  Grace à la phonétique en dessous des phrases, vous n’avez même pas besoin de vous prendre la tête avec les nouvelles lettres et prononciations pour le moment! La priorité lorsque l’on apprend une langue devrait toujours être la communication et non pas l’étude intensive d’une partie de la langue avant de passer à la suivante.

Un guide de conversation est aussi amusant et pratique à lire, voici pourquoi :

  • Vous pouvez en arriver à bout très rapidement, et avoir la sensation d’avoir appris quelque chose
  • Ça couvre toutes les sujet de conversations basiques qu’on veut connaitre quand on débute, ca donne quelques notions d’argot et parfois même creuse un peu certaines situations. (Je trouve les pages de drague du guide de conversation Lonely planet particulièrement drôles)
  • le dictionnaire sur la dernière page est très pratique. il rassemble environ 500 mots fréquents et utiles, c’est assez pour vous en sortir dans les situation générales, et assez petit pour les apprendre pour de vrai! En attendant le bus, repassez toute la lettre A…dans la file d’attente au supermarché, apprenez 3 nouveaux mots,etc. C est impossible ( ou tout du moins fou) d’étudier un vrai dictionnaire, mais les dictionnaires à l’arrière des guides de conversation ont été ma clef pour apprendre le vocabulaire le plus important rapidement.
  • Ils sont assez petit pour tenir dans votre poche. Dans l’ascenseur ? Sortez le et apprenez un nouveau mot ou phrase avant que les portes ne s’ouvrent et puis remettez le ! Tous ces petits bouts de temps s’ajoutent rapidement! Vous voyez ce que je veux dire quand je vous parle de temps partiel ? 😉
  • Quand vous l’avez parcouru suffisamment, vous aurez clairement au moins une vue générale minimale de la langue, et ça rend le reste de l’étude beaucoup plus facile. Vous reconnaîtrez des mots et phrases du guide de conversation quand vous regarderez un livre de grammaire, et cette familiarité fais vraiment une grosse différence et le rend plus intéressant. Je ne suis pas en train de dire que le guide de conversation remplace des études standards, il y a une limite à atteindre avec ces petits livres de poche ! Mais pour débuter, ils sont excellent.

Vous pouvez les avoir dans plein de langues, et de plusieurs éditeurs. Lonely planet les fait ( note: je ne parle pas des phrases à l’arrière des livres spécialisée pour une ville ou un pays ), the rough guide, berlitz et beaucoup d’autres aussi (Note: En France, on à le routard qui fait ça aussi).

Généralement je préfère Lonely Planet pour la variété de sujets couverts, mais ils ont tous des avantages.. Et le meilleur dans tout ça ? Ils sont pas cher! Le tout nouveau guide que vous voyez sur la photo m’a couté 6€. Vous pouvez les trouver dans la plupart des grandes librairies, sur amazon et bien sur à l’aéroport. J’aimerai que toutes ces entreprises me payent une commission pour les faire une pub aussi acharnée aujourd’hui ! 😛 Je vous ai convaincu ? Des remarques sur votre propre premier livre, ou expériences avec les guide de conversation, ou avantages oubliés dans la liste ? Partagez les dans les commentaires ci dessous !

Même si elle à été autorisée par l’auteur de cet article, Benny Lewis, cette traduction n’engage que moi et tout correction ou précision est le bienvenue ! A noter que j’ai rajouté des liens affiliés si vous souhaitez acheter un guide de conversation sur amazon

Cliquez pour voir la liste des articles publiés depuis le début de ce blog

29mar

9 Commentaires sur “Les guides de conversation : Le meilleur livre pour débuter à apprendre une langue”

  1. Très intéressant et utile ton blog. Ca me remotive à me remettre aux langues. En plus des « vivantes » j’ai les « mortes » à maîtriser pour ma thèse de doctorat. Je ne te dis pas comme je m’amuse, moi qui suis nulle en langues !
    Je vais suivre tes conseils et attaquer les guides qui pullulent dans ma bibliothèque … Premier objectif : l’anglais … of course !

    • Julien dit :

      Content de voir que le blog te motive à te bouger ! Au passage, je publirai prochainement un article ciblé sur l’apprentissage de l’anglais particulierement :)

  2. Axel Hatem dit :

    Salut Julien.

    Je tenais à te dire que l’idée de ton blog est vraiment superbe et tombe à point en ce qui me concerne !

    Personnellement, je reviens d’un séjour d’une semaine en Angleterre dans le but de voir un ami et de perfectionner mon Anglais. J’ai vraiment parlé et ce, même avec des inconnus et il s’avère que mon expression ne semblait pas mauvaise.

    Malheureusement j’ai beaucoup plus de mal à entendre et à comprendre les autres et du coup je les faisait répéter, schématiser ou même noter leurs idées car je ne les comprenais pas. Je dois, dans le but de valider mon cursus scolaire, obtenir un minimum de 750 points sur 990 à l’examen du TOEIC et comme ma compréhension et plus particulièrement la grammaire, conjugaison et l’écoute pêchent, j’ai quelques difficulté à l’avoir.

    Je te souhaite donc bonne chance pour la suite de ton blog et j’ai hâte de lire tes articles.

    Axel

    • Julien dit :

      Salut Axel,

      Merci pour les encouragements, ça fait très plaisir.
      Pour ce qui est de l’anglais, moi même j’ai beaucoup plus de mal l’anglais des anglais que l’anglais américain ou même australien par exemple, simplement parcque c’est aux Usa que j’ai appris mon anglais et non pas en angleterre.

      Comme dit dans le commentaire au-dessus, j’écrirai sur l’anglais prochainement :). Le conseils que je peux te donner maintenant, c’est de continuer à pratiquer un maximum des que tu peux. Pour les problèmes de compréhension, je te conseille de regarder un max de séries ou films en anglais, avec les sous-titres en anglais si vraiment tu galère trop. Tu peux même cibler selon l’accent que tu vises, il y’a de très bonne séries anglaises par exemple (Je pense notamment à The office, même si j’en ai vu que quelques épisodes.)

  3. Valentin dit :

    Sinon tu peux aussi essayer de trouver des gens qui parlent anglais dans ta ville. Si tu es étudiant, tu devrais pas avoir trop de mal à trouver des étrangers. Il y en a beaucoup qui viennent faire leurs études en France. Il y a peut-être même des associations dans ta ville qui accompagnent les étudiants étrangers ou même des soirées de discussions.

    Je confirme l’importance de regarder des séries ou des films en VO. J’ai commencé il y a 10 mois, pendant 3 mois avec les sous-titres et 7 mois sans. Je dirais que j’arrive à comprendre 90% des conversations. En gros, je comprends les idées générales mais il y a encore certains détails qui m’échappe parfois. Cela arrive surtout quand les personnages ne parlent pas normalement (murmures, cris, etc.) mais j’ai quand même fait beaucoup de progrès.
    Il faut que tu commences par des films que tu as déjà vu en Français. C’est plus facile et cela permet à tes oreilles et ton cerveau de s’habituer à la prononciation des mots.

    Tu peux aussi écouter des podcasts. Ceux de la BBC sont plutôt bien fait. J’écoute souvent 6 minutes English. C’est court et ils ne parlent pas trop vite donc c’est facile à comprendre.

  4. Jora dit :

    Super site. Merci de partager ton expérience.
    Grâce à toi, je viens de m’acheter des guides Lonely planet et ils sont vraiment bien faits.
    Je lis bien l’Anglais scientifique pour le travail, mais faire une conversation du quotidien! C’est une autre affaire.
    Et du coup je vais débuter l’Espagnol, depuis le temps que j’en rêve… et que j’en parle… et que ça me lèse de ne jamais l’avoir étudié pour mes recherches.
    Longue vie à ton site ! \o/

  5. vitrerie 78 dit :

    C’est avec beaucoup de plaisir que j’ai lu votre article.Merci beaucoup

Laissez une réponse

CommentLuv badge